American Icons, Arnaud Montagard

 

De l’Alabama au Mississippi en passant par le Wyoming et l’Idaho, le photographe français Arnaud Montagard nous livre quelques clichés de sa série American Icons. Orginaire de Nancy, new-yorkais d’adoption, il nous conte son amour pour le pays de l’oncle Sam qu’il sillonne depuis plusieurs années appareil photo en main à travers quelques anecdotes. 
Mint

Comment es-tu arrivé à la photographie ?

Arnaud

J’ai commencé la photo assez jeune, de manière intensive à l’âge de 15 ans, notamment pour documenter la scène street art dans la ville où j’ai grandi. Petit à petit je me suis mis à photographier la rue. J’étais très présent sur les réseaux sociaux et mon travail à commencer à susciter l’intérêt d’agences publicitaires qui m’ont fait travailler sur la création de contenu pour de grosses marques  comme Accor Hotels, The Kooples, Sandro, etc.

Mint

Où pouvons nous voir ton travail en dehors des réseaux sociaux ?

Arnaud

Certaines de mes photos ont été exposées à Photo LA (Los Angeles), à l’International Center of Photography (New York), ainsi qu’à la galerie Saatchi (Londres). J’ai collaboré avec de nombreux magazines comme Le Monde, Vogue, National Geographic Traveler, Condé Nast Traveler, Fubiz, Konbini, Architectural Digest ou encore  Fisheye. Actuellement je suis en train de travailler sur mon premier livre photo qui devrait être publié dans les mois à venir. 

Mint

Quel type d’appareil utilises tu ?

Arnaud

Je travaille principalement avec un appareil argentique moyen format, un Mamiya 7.

Mint

Pourquoi as-tu décidé de concentrer ton travail sur les États-Unis ?

Arnaud

J’ai été fortement inspiré par la culture américaine dans mon enfance, notamment par les réalisateurs et photographes américain comme les frères Coen, Clint Eastwood , William Eggleston ou encore Wim Wenders et cela a forcément eu une influence sur mon travail. J’ai donc naturellement commencé à travailler sur des séries aux USA, notamment American Icons. C’est un projet sur la durée que j’ai démarré il y a un peu plus de cinq ans, il n’est pas terminé. Il se concentre sur des états moins touristiques comme l’Alabama, le Mississippi, le Wyoming ou encore l’Idaho.

Mint

Peux-tu nous en dire plus sur cette série ?

Arnaud

Dans chacun de ces états, on retrouve des éléments typiques de la culture américaine, que ce soit des motels, des vieux diners ou des théâtres délaissés. Les similarités de ces endroits ont participé à la naissance de ma série. Au total, il a fallu parcourir des milliers de kilomètres pour réaliser ce projet. Il faut se laisser porter par l’aventure, les rencontres, l’imprévu. La photo suivante (ci-dessus) en est un bon exemple. Après une pause station service au fin fond du New Mexico , je décide par curiosité d’explorer la boutique souvenir de la station. Au fond du magasin, j’aperçois une forte lumière, et je me retrouve face à ce paysage surréel digne d’une scène de film.

Mint

Sur les nombreux États que tu as traversé, est-ce qu’il y a un endroit en particulier qui t’a marqué ?

Arnaud

Les routes du Nevada, personne à l’horizon, on passe du désert à la montagne en quelques heures. Un état que je conseille vivement.

www.arnaudmontagard.com
→ Instagram : Arnaud Montagard

Journaliste
0 article par :
Anouchka Crocqfer
Anouchka est journaliste chez Mint Magazine. Passée dans les colonnes de L'Express Styles, du Parisien et de Néon, elle arpente les rues à la recherche de nouvelles tendances lifestyle.

Un an à vélo d'Amsterdam à Singapour

Tutti-Frutti de Sarah Illenberger

Et grainer

La Russie vue par Marianna Jamadi

L'Écosse vue par Richard Gaston

L'Inde dans l'objectif de Fabien Voileau

Le Sénégal dans l'objectif de Jussi Puikkonen