Je mange, donc je suis

04 novembre 2019

Découvrir

Texte : Anouchka Crocqfer
Photos : Galerie Freitas

Dis moi ce que tu manges, je te dirais qui tu es, voudrait l’adage. Le Musée de l’homme lui, s’amuse à reprendre le cogito cartésien comme leitmotiv de sa nouvelle exposition, Je mange donc je suis à découvrir jusqu’en juin 2020.Prenez une pincée d’histoire, ajoutez une touche de culture, saupoudrez le tout d’un peu de biologie, vous avez là la recette de la scénographie aux petits oignons de l’exposition Je mange donc je suis au Musée de l’homme. De salle en salle, les visiteurs sont invités à décortiquer toutes les facettes de notre alimentation façonnée par nos sociétés et nos cultures à travers un parcours aussi ludique qu’informatif réunissant plus de 400 objets avec humour et dérision.

Des publicités Moulinex d’antan qui feraient bondir plus d’un.e féministe aujourd’hui afin de questionner les injonctions alimentaires liées au genre. Des extraits vidéos du film L’aile ou la cuisse faisant écho aux problématiques de l’agriculture intensive aux OGM. Des photographies et objets d’art signés d’artistes contemporain à l’instar du caddie XXL de Lilian Bourgeat. Ici le passé et le présent se confrontent sans cesse à l’aune des enjeux  agro-alimentaires et climatiques de demain, mais pas que. Tout ici vient également nous rappeler la place particulière de l’art culinaire dans la société. Tandis que s’expose le crâne de Marie-Antoine Carême présenté comme le « roi des cuisiniers, cuisinier des rois » aux cotés de recettes de pièces montées gargantuesques, une série d’extraits d’émissions télévisées culinaires défile en boucle. On reconnait sans peine Paul Bocuse filmé mandoline en main, Joël Robuchon présentant son émission Bon appétit bien sûr, ou encore Cyril Lignac face aux candidats du Meilleur Pâtissier.

Tout au long de cette exposition à découvrir jusqu’au 1er juin 2020, le Musée de l’homme propose une large programmation de rencontres et d’ateliers pour petits et grands. Au menu, dîners thématiques et rencontres avec des chefs, initiation à la photographie culinaire, animation autour du chocolat ou encore un cycle de conférences suivies d’échanges… Il y en a pour tous les goûts.

Musée de l’homme — 17 place du Trocadéro, 75016 Paris
Photo — Liu Bloin, Tropical Fruit, from the Hiding in Venezuela series (2013), Galerie Freitas

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *