Les adresses confidentielles de Julia Mitton à Arles

À l’occasion du lancement de ses city-guides, Maisons du Monde nous invite à parcourir le monde dans les pas de personnalités locales. Pour son premier volet, direction Arles avec Julia Mitton que l’on retrouve à la tête d’une table où se pressent tous les foodies de passage dans la ville : le Chardon.

Chaque été, les curieux de France et de Navarre se pressent dans les ruelles étroites de l’ancienne capitale provinciale de la Rome Antique nichée entre la Camargue et la Provence.

Depuis la création des « Rencontres de la Photographie » en 1970, Arles s’est parée d’une aura de plus en plus cool. Outre son effervescence culturelle, on se délecte de ses murs de pierre jaunes, ses volets aux couleurs passées, et surtout sa lumière, si singulière. C’est cette douceur de vivre méridionale qui a conquis Julia Mitton lorsqu’elle a découvert la ville par hasard, l’été 2015.

Quelques mois plus tard, la Canadienne est revenue à Arles avec ses associés Laura Vidal et Harry Cummins. Ensemble, ils ont ouvert Chardon, un restaurant qui a la particularité d’accueillir des chefs en résidence tout au long de l’année. Ici la créativité est à l’honneur, et chacun a carte blanche pour exprimer son identité culinaire en élaborant leurs menus autour de produits locaux de saison. De quoi ravir les visiteurs d’un jour comme les habitués.

Après cinq années passées dans le Sud, Julia Mitton est devenue une incontournable figure arlésienne. Le temps d’une vidéo réalisée par Maisons du Monde, cette amatrice de bonne chère et de lifestyle déambule dans sa ville d’adoption et nous invite à découvrir ses lieux favoris.

La table

Bazar Café

A deux pas du Rhône, ce coffee shop à la devanture de briques écarlates sert un très bon café et un brunch généreux. Aubergines rôties au zaatar, émincé de bœuf au satay ou saucisse thym-citron de Genin, il y a de quoi ravir tous types de gourmands.

Photos : @arlesdevivreofficiel

→8 Pl. Antonelle, 13200 Arles

Le Gibolin

Institution arlésienne s’il en est, le Gibolin doit son nom à la boisson star des Deschiens. On y vient le soir pour déguster les diners roboratifs mitonnés par Brigitte Cazalas et Luc Desrousseaux, et piocher des merveilles dans leur étourdissante cave de vins natures.

→ 13, rue des Porcelets, 13200 Arles

Chardon

Et bien sûr, cette adresse incontournable, dont la carte et les influences évoluent donc en permanence, au gré des chefs et des saisons.

→ 37 Rue des Arènes, 13200 Arles

Le lit

Les Cabanettes

Pour échapper à l’effervescence de la ville en plein festival, mettre le cap sur cet hôtel moderniste tout en courbes et béton armé, conçu par l’architecte marseillais Armand Pellier à la fin des années 1960. En plus, on y mange très bien et la piscine est délicieuse.

→ Hôtel Les Cabanettes, D 572N Hameau Saliers, 13200 Arles

Plaisir des yeux

Anne Clergue Galerie

Avant d’ouvrir son propre espace d’expositions à Arles en 2014, Anne Clergue a multiplié les expériences à New York, en Espagne, au Japon ou encore en Tunisie, et tissé des relations privilégiées avec de nombreux artistes. De quoi la convaincre de continuer son parcours artistique de manière indépendante, à travers cette galerie qui met à l’honneur les jeunes talents de la photographie.

→ 4 Plan de la Cour, 13200 Arles

Le corps et l’esprit

Studio Arles Yoga

Julia Mitton, qui a plus d’une corde à son arc, a ouvert ce studio de yoga en même temps que son restaurant. Et le mot d’ordre est le même qu’à Chardon : des professeurs du monde entier se succèdent pour enseigner chaque mois. Adapte d’ashtanga, vinyasa flow et tantric Hatha, Julia donne elle aussi quelques cours de yoga. Cet été, le Studio fait sa résidence à La Croisière, un espace qui réunit aussi une librairie, un restaurant et une salle d’exposition.

→ La Croisière, 65 boulevard Emile Combes, 13200 Arles

Se déplacer

Taco & Co

Plus pratique que la voiture dans les rues piétonnes, moins fatigant que la marche à pied, Taco & Co permet de vadrouiller aisément à travers la ville dans une version éco-responsable du tuktuk.

tacoandco.fr

Pour avoir un peu d’Arles chez soi sans s’expatrier dans le Sud

Retrouvez une sélection d’objets Maisons du Monde inspirés par Arles, soigneusement sélectionnés par Julia Mitton. Du panier tressé à la main vert olive, au mobilier en bois et osier, en passant par le plaid en coton écru, voilà de quoi insuffler un peu de cette douceur de vivre méridionale dans notre quotidien.

Panier, 17,99€
Housse PRINSEN, 17,99€
Photo de couverture : Chloé Bruhat

-> www.maisonsdumonde.com

Journaliste
0 article par :
Irène Verlaque
Irène est journaliste. Elle raconte des histoires dans Télérama, Le Temps, L'Obs, et ailleurs. Entre deux voyages, elle se plait à regarder de vieux films à des heures indues.

La vaisselle solaire de la Romaine Editions

Orange for a new spring

Dove siamo

be-poles et Roseanna s'engagent en faveur du Liban