À Singapour, les parents d’enfants trop bruyants payent plus cher au resto

Le restaurant Angie’s Oyster Bar & Grill, spécialisé dans les grillades et produits de la mer, peut en effet présenter des notes un peu salées. L’établissement très fancy a institué une taxe pour nuisance sonore émanant de charmants bambins, d’une coquette somme de 10 dollars singapouriens, soit environ 7€. Un supplément à l’addition dont certains s’offusquent, y voyant une mesure excluante, quand d’autres se réjouissent de pouvoir déguster tranquillement leurs huitres sans avoir à subir les cris de la progéniture d’autrui. Selon le propriétaire des lieu, la dissipation des enfants pourraient également insécuriser le service, arguant que les serveurs manipulent des objets tranchants et des plats très chauds. Il ne faudrait pas que les petits êtres déchaînés puissent être blessés donc autant les interdire au même titre que des animaux de compagnie.

Auteur
0 article par :
Marie-Eve Brisson
Marie-Eve est journaliste chez Mint. Elle a fait ses armes chez Télérama puis Causette en passant par une agence de design et l’enseignement du yoga. Elle aime donc faire des détours dans sa vie professionnelle comme dans Paris, où elle part à la quête de nouvelles adresses, avec une prédilection pour les coins cachés, les épices qu’elle ne connait pas encore et les céramistes en tout genre.

Voici comment voyager autour du globe sans griller son bilan carbone

Time to walk : le podcast d'Apple à écouter aujourd'hui !

Une Saint-Sylvestre face au Sacré-Cœur à l'Hôtel Rochechouart

La jeune garde de la photographie expose ses plus beaux clichés au Centquatre

Le jour où j’ai décidé de devenir sobrelier

Paul Watson, le berger des mers

Miscellanées d'Elena Heatherwick