Prendre de la hauteur à l’Hôtel Sir Victor de Barcelone

Nous avons posé nos valises à l’Hôtel Sir Victor, du groupe néerlandais Sircle Collection, à deux pas de la mythique avenue barcelonaise, le Passeig de Gràcia, colonne vertébrale du quartier l’Eixample – l’extension.
Situé au nord de la vieille ville, le dédale urbain est chargé d’Histoire, et en raconte de multiples à chaque coin de rue : celle de la lutte pour l’indépendance de la Catalogne, celle du mouvement architectural Moderniste, celle aujourd’hui, d’un dynamisme et d’une créativité urbaine où l’hôtel Sir Victor trouve toute sa place avec sa façade évoquant un livre dont les feuilles se tournent.

Un toit-terrasse qui en jette !

Depuis le rooftop, agrémenté d’un bar à la carte rafraîchissante méditerranéenne et d’une piscine cernée de terrasses boisées, la vue est imprenable sur les courbes de la Casa Milà, construction de l’incontournable Gaudí aussi connue sous le nom de la Pedrera – la carrière – en référence à sa structure claire tout en cavités. La légende folklorique raconte que les cheminées qui la surplombent – semblant prendre vie la nuit – éloignent les mauvais esprits. Au bout de la rue se dessinent les lignes mythiques et éternellement inabouties de la Sagrada Família, complétant ce magique panorama qu’on admire à toute heure de la journée.

Le savoir-faire catalan à l’honneur

Les 91 chambres de l’hôtel offrent un cadre cosy, spacieux, souvent pourvu d’un espace extérieur, balcon ou terrasse. La décoration épurée et efficace est pimpée par des œuvres d’artistes catalans : valoriser le savoir-faire et l’art régionaux étant un fil rouge de l’établissement.
Chez Sir Victor, le bien-être est une philosophie. Il suffit de traverser la salle de sport équipée proposant des cours de yoga ou de slow gym et de pousser la porte vitrée du spa pour le comprendre. Bains froid, chaud, à remous, hammam et sauna donnant sur le jardin intérieur, tout semble fait pour la détente totale. Une mention particulière pour les massages prodigués par des mains expertes, avec les produits cosmétiques écologiques et locaux de la marque Scens.

Les travailleurs ne seront pas en reste : de multiples espaces de co-working ou privatisables sont disponibles, y compris des petites salles design isolées phonétiquement pour les visio-conférences. Dans la bibliothèque située au premier étage, à la littérature 100% féminine, on découvre le secret du nom de l’hôtel : Sir Victor est en réalité une femme. Telle une George Sand catalane, se cache derrière ce patronyme masculin Caterina Albert i Paradís, écrivaine révolutionnaire et poète.

Un hommage supplémentaire à la culture barcelonaise dont l’hôtel Sir Victor offre un point de chute idéal pour en découvrir toute la richesse.

 -> Chambre double à partir de 254€ la nuit
réservations ici

Auteur
0 article par :
Marie-Eve Brisson
Marie-Eve est journaliste chez Mint. Elle a fait ses armes chez Télérama puis Causette en passant par une agence de design et l’enseignement du yoga. Elle aime donc faire des détours dans sa vie professionnelle comme dans Paris, où elle part à la quête de nouvelles adresses, avec une prédilection pour les coins cachés, les épices qu’elle ne connait pas encore et les céramistes en tout genre.

La Casa Vicens d'Antoni Gaudí est disponible à la location

Lisbonne, Athènes, Barcelone... Les 7 guides à suivre jusqu'au bout de l'été

Être logé comme un roi à Séville

Danses andalouses

Herman K, Copenhague

La maison d'hôtes idéale au Mexique où passer un séjour de rêve

The Ludlow hotel, New York