Dur.e.s à queer: l'invisibilité de la communauté LGBTQIA+ dans les cuisines

Alors que la parole continue de se libérer progressivement dans l’hôtellerie restauration, le poids de la hiérarchie patriarcale accroché au milieu demeure.
Illustration : Cachete Jack

Si l’on sait qu’être une femme est un handicap, si l’on sait qu’être issu.e d’une minorité raciale est un handicap, on sait moins qu’être issu.e d’une minorité sexuelle en est un également. Le sujet peine à arriver sur la table mais certain.e.s chef.fe.s, cuisinier.e.s, ainsi que des critiques gastronomiques n’hésitent pas à mettre les pieds dans le plat afin qu’on en finisse avec l’invisibilisation d’une communauté qui souhaite elle aussi se faire entendre.

Les maux des mots

« Ici on n’est plus chez les pédés, on fait de la vraie cuisine ». Cette phrase, on a du mal à la digérer. Le chef Éric Guérin aussi. La toque française qui a propulsé sa table parmi les étoilées du petit livre rouge de la haute gastronomie, n’est pas le premier à relever cette invective problématique entendue dans la bouche de grandes toques.

« Cuisine de pédé » c’est l’insulte suprême proférée à l’égard d’un plat jugé trop décoratif ou trop faible. Il y a une connotation sexuelle renvoyant aux stéréotypes homophobes accolés aux gays

Andrea Petrini, critique gastronomique

« C’est l’insulte suprême proférée à l’égard d’un plat jugé trop décoratif ou trop faible. Il y a une connotation sexuelle renvoyant aux stéréotypes homophobes accolés aux gays », analyse le critique gastronomique Andrea Petrini. « Historiquement, la cuisine c’est un métier de mec à l’organisation militaire. Auguste Escoffier (celui qu’on surnomme le roi des cuisiniers, le cuisinier des rois, ndlr) disait que pour être un bon cuisinier il fallait être un bon militaire qui sache exécuter les ordres. La violence qui sévit c’est celle du pouvoir à laquelle on répond “oui chef !” », continue-t-il.

Extrait de l’enquête publiée dans Mint 23 désormais disponible partout en France.

Journaliste
0 article par :
Anouchka Crocqfer
Anouchka est journaliste chez Mint Magazine. Passée dans les colonnes de L'Express Styles, du Parisien, de Néon, et de Bon Temps elle arpente les rues à la recherche de nouvelles tendances lifestyle.
Journaliste
0 article par :
Raphaëlle Elkrief

Chef’s Table revient avec une saison spéciale pizza

La co-fondatrice d'Early June nous révèle où manger le meilleur vitello tonnato de Paris

Fabula, le restaurant éphémère du musée Carnavalet

Pierre, Bois et Feu, Strasbourg

Oubliez les bulots mayo, le chef Julien Lemarié propose sa version pimpée façon donburi

Les secrets de préparation des beignets de fleurs d'acacia et de sureau d'Aliceinfood

Dumbo a ouvert sa deuxième adresse avec option smash burger végé