Beau Regard

Photos : Yann Deret

Le plus ancien cinéma de Paris encore en activité s’est refait une beauté, sous la houlette du studio KO. En ne formant plus qu’un avec la brasserie mitoyenne, Etoile Saint-Germain devient Beau Regard et embrasse une esthétique mondaine, rétro et dans l’air du temps. Avant toute chose, il faut fouler la moquette bariolée, admirer la caisse et le bar en nattes de bois, lorgner les luminaires, les colonnes miroirs et les meubles Thonet. C’est un lieu hybride qui se vit, du café matinal à la séance tardive et le dernier cocktail avant de rentrer, enfin. Orchestré par le chef Mathieu Pacaud, le restaurant est une belle surprise. On s’y est régalé d’un tarama aux truffes, de sashimi de bar, de travers de porc et leur purée fumée. Et on s’imagine déjà, revenir un soir rien que pour l’excellente pavlova aux fruits des bois. Des promesses, Beau Regard en a bien d’autres. Il se murmure qu’une salle secrète se cache derrière l’écran, prête à être privatisée. Cet hiver, un dernier espace viendra s’ajouter à la liste : un speakeasy tapi sous le restaurant.

2016-FRE-cat10 Freger presse 4

Journaliste
0 article par :
Hélène Rocco
Hélène est journaliste lifestyle. Amoureuse des voyages, elle est aussi accro à la bonne cuisine et donnerait sa mère pour du fromage de brebis.

A Cevicheria, Lisbonne

Spaghetti alla carbonara par Denny Imbroisi

Kit de survie du bec sucré confiné

Season, Paris

Papillon, Paris

Ibrik Kitchen

Printemps du goût