Wilo & Grove

29 octobre 2019

City guide

Texte : Anouchka Crocqfer
Photos : Herve Goluza

À l’occasion de l’ouverture prochaine de leurs pop-up galeries, Fanny Saulay et Olivia de Fayet — alias Wilo & Grove — nous livrent leurs bonnes adresses du 9e arrondissement de la capitale où leur showroom s’est taillé une place au pied de Montmartre. 

C’est en lieu et place de ce qui fut autrefois un atelier d’imprimerie de partitions de musique que le duo de galeristes 2.0 ont installé leur « Wiloft ». Sous son imposante verrière trônent aux murs comme au sol autant de trésors que d’oeuvres d’art signées d’artistes repérées par Fanny Saulay et Olivia de Fayet. Photographies, sculptures, toiles… Leur collection aussi pointue que l’expertise de ces anciennes de chez Christies — présentant entre autre les céramiques de Danielle Lescot et les créations de bronze de Patricia Zieseniss — affiche des prix défiant toutes les lois du marché allant de 50 à 5 000 €. Si le showroom n’ouvre ses portes que sur rendez-vous, on peut s’enticher d’un tirage du photographe Thibault de Puyfontaine sur leur e-shop, mais aussi aux Galeries Lafayette Maison où elles inaugurent une nouvelle pop-up galerie d’une cinquantaine de mètres carrés jusqu’au 1er décembre. L’occasion de découvrir leur concept de galerie éphémère, mais aussi leurs nouveautés qui seront présentées presque simultanément dans une galerie en plein coeur de Montorgueil, rue Bachaumont du 29 novembre, au 23 décembre prochain.

La table 

Aux Pipalottes Gourmandes

Ils viennent tout juste de réaménager l’espace désormais séparé en deux avec le restaurant où l’on sert une cuisine française et l’épicerie fine, où l’on trouve de très bons produits de terroirs. L’ambiance y est très chaleureuse et familiale, c’est devenu notre QG.
49, rue de Rochechouart

Aspic 

Ce restaurant gastronomique est littéralement collé au Wiloft. Pour la petite histoire, c’est en discutant de cette table avec l’une de nos artistes Audrey Noël que nous avons découvert que le chef, Quentin Giroud, n’est autre que son frère.
24, rue de la Tour d’Auvergne

Léandrés

On y déguste de savoureux empanadas mais aussi de très bons arepas, des petits pains de maïs colombiens parfois fourrés au fromage. La déco y est sympathique, mobilier dépareillé, comptoir et tabourets en bois brut et surtout très végétalisée.
78, rue de Maubeuge

Mamiche

On a vu naitre cette boulangerie à 100 mètres de chez nous et ne désempli plus depuis. On se gave de flutes beurre-salé chocolat et notre stagiaire de roulés à la cannelle.
45, rue Condorcet

Le verre 

Professore

Ce comptoir italien cache un super bar à cocktails niché dans le fond du restaurant. Son cadre est assez intimiste avec ses petites tables basses en bois brut, ses fauteuils de velours et ses murs tapissés de toiles retournées, un détail qui nous parle.
7, rue Charon

Le shopping 

Archi-noire

Même en s’y aventurant par simple curiosité, on en ressort rarement les mains vides. On y trouve pas mal d’objets déco des années 60 et 70, par contre il faut aimer fouiner pour trouver ses pépites.
19, rue Victor Massé

NOUS 

C’est une boutique de céramiques et d’objets confectionnés par des artisans dénichés par Joséphine Ponselle qui a un très bon oeil. Elle s’est lancée en même temps que nous et nous a filé quelques conseils à nos débuts.
19, rue Clauzel 

Bloc de l’Est

Ce qui fait son originalité c’est sa spécialisation dans le design vintage soviétique des années 50 à 80. Il y a beaucoup d’assises, dont certaines sont retapissées par Kamila, la créatrice de l’enseigne.
28, rue Condorcet

Les enfants du 9e 

Une naissance, un anniversaire, ou tout simplement une envie de faire plaisir, c’est l’adresse idéale pour trouver un cadeau original. Ici tout est fait main dans l’atelier de confection 100% français situé juste au dessus de l’espace vente.
27, rue de Rochechouart

Rue Condorcet et Rue de la Tour d’Auvergne

Ces deux rues fourmillent de bonnes adresses pour trouver de belles pièces vintage griffées ou non à prix fou. On se laisse souvent happées par des achats coup de coeur. Pour ma part (Fanny) j’y ai trouvé un superbe manteau Prada en drap de cachemire prune que je n’ai encore jamais porté. J’attends l’arrivée du grand froid avec impatience.

Les Galeries Lafayette Maison – du 28 octobre au 1er décembre 2019
7 Rue Bachaumont – du 29 novembre au 23 décembre 2019

www.wilo-grove.com

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *