De la douceur avec Whitney Reeder

28 octobre 2014

Mint loves instagram

auxi1 auxi3

auxi4 auxi5 auxi2 auxi6

 

Texte : Fanny Vedreine
Photos : Whitney Reeder

Dans la formidable machine Instagram, nous avons déniché un nouveau talent tout droit sorti de New York. Whitney prend des photos de sa fille qui boude et fait la moue, de son chat noir et de son quotidien pastel. On lui a posé quelques questions.

Mint : Salut Whitney ! Es-tu photographe de métier ?

Pas du tout ! Je travaille à Brooklyn chez Knot & Bow, une boutique de produits divers et variés pour l’emballage de cadeaux dirigée par mon amie Erin.

Mint : Qu’est ce qui t’inspires au quotidien pour réaliser tes photos ?

Franchement, je peux être inspirée par n’importe quelle petite chose de la vie et notamment ma famille -et mon chat !-, mon travail, les endroits où je déjeune ou fais les boutiques. J’adore vivre à New York et plus particulièrement à Brooklyn. Je suis constamment épanouie de vivre dans une ville qui sait se renouveler et être aussi intéressante.

Mint : As-tu des références en terme de photographie ?

Oui bien-sûr, mais dans ma vie, je considère la photographie comme un simple hobby. Un moyen fun et artistique de créer des souvenirs. Heureusement, mon mari possède de nombreuses compétences techniques sur cet art et il m’a énormément appris.

Mint : Concernant Instagram, quand as-tu commencé de poster des clichés et pourquoi ? 

J’ai téléchargé l’application en janvier 2011. Au début, c’était un moyen sympa et pratique pour montrer mon quotidien de nouvelle mère à mes amis. Mais ma vision a totalement changé, je me suis réellement intéressée à cette plateforme en suivant divers utilisateurs et en prenant plaisir à poster de jolies photos. C’est également une façon de m’exprimer artistiquement. J’ai commencé à gagner beaucoup de followers alors que je diffusais mes photos par simple envie, sans vraiment prêter attention à ce qui est à la mode ou pas. Du coup, je suis très flattée de voir que les abonnés aiment ce que je fais et me laissent des commentaires encourageants !

Mint : Tes photos sont très lumineuses et colorées. Est-ce que tu utilises une application pour les modifier que tu pourrais recommander à nos lecteurs ?

Parfois oui. Il m’arrive d’utiliser tout simplement les filtres proposés par Instagram et notamment Valencia ou Early Bird mais c’était surtout pour mes premiers posts. A présent, j’utilise de temps en temps Snapseed, une application pour faire de légères modifications pour la lumière ou les contrastes.

Mint : Parmi toutes tes photos, on retrouve souvent ta fille et ses cheveux blonds, ton chat noir, des fleurs… Est-ce que tu essayes de suivre un thème en particulier ?

Tout ce que je veux c’est pouvoir accéder à mes photos d’années en années et me rappeler de chaque moment. Mon compte représente un mix de mes meilleurs moments. Les clichés de ma fille sont, pour moi, les plus beaux. J’adore la prendre en photo en fonction de ses moues boudeuses ou joyeuses. Et heureusement, elle aime beaucoup poser pour moi !

Mint : Une dernière question, tu as plus de 54,000 followers sur ton compte, chose qui est assez exceptionnelle pour une photographe amateur. Est-ce ça t’a permis de te faire connaître ou de dégoter de nouvelles opportunités professionnelles ?

Oui, il m’est arrivé quelques événements très enrichissants grâce à ce réseau social. Par exemple, quelques unes de mes photos ont été publiées dans plusieurs magazines comme le New York Times. C’est pas grand chose mais ça m’a touché sachant que ce n’est pas mon métier et ça n’a jamais été mon intention d’être célèbre dans ce domaine. La plus grande récompense finalement c’est les gens que j’ai pu rencontrer via Instagram. Je discute avec de nombreux photographes professionnels des quatre coins de la planète qui me parlent de leurs projets et m’enseignent énormément de choses.

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *