Vienne vue par le Slow tour

07 juin 2018

Explore

2016-FRE-cat10 Freger presse 4

Propos recueillis par Hélène Rocco
Photos : Le Slow tour

 

Mint : Qui êtes-vous ?

Nous sommes Debora, journaliste, et Baptiste, entrepreneur. Nous avons imaginé Le Slow Tour avec la volonté de mettre en avant les solutions, celles qui se trouvent sous notre nez : le digital, l’économie sociale et solidaire, les solutions environnementales. On voulait inspirer et promouvoir des modes de vie responsables. Depuis le mois de mars, nous sillonnons l’Europe à la rencontre d’entrepreneurs engagés, associations et citoyen.n.es, afin de partager leurs solutions et alternatives pour un monde meilleur. À partir du mois d’octobre, nous réaliserons un tour de France pour partager nos découvertes. On organisera des conférences, ateliers et projections de notre film documentaire afin de permettre à chacun de passer de l’idée à l’action.

Mint : Pourquoi avez-vous choisi de vous rendre à Vienne ?

Pour tout avouer, notre séjour à Vienne a été un hasard complet. Contraintes budgétaires obligent, nous devions choisir entre Prague et Vienne : on a tiré au sort et c’est Vienne qui a gagné, on ne regrette vraiment pas notre choix !

Mint : Pouvez-vous nous en dire plus sur votre séjour ?

Vienne est une ville que l’on connait principalement pour son très joli centre historique, son opéra, ses influences culturelles et son histoire fascinante. Mais nous avons préféré nous éloigner du centre. Durant notre voyage, nous avons pris l’habitude de loger en dehors des circuits touristiques, nous avons donc séjourné à 5 minutes à pied du Danube, à environ 5 km du centre. Les rives du Danube sont très bien aménagées, on peut s’y baigner, faire de la voile, courir, faire du vélo, de l’accro-branche… C’est un côté de la ville que l’on n’avait pas soupçonné et pourtant, on le recommanderait à toute personne qui se rend à Vienne. Et juste avant la saison touristique c’est parfait puisque nous étions quasiment seuls sur les bords du fleuve.

2016-FRE-cat10 Freger presse 4

Mint : Un moment ?

Nous nous sommes rendu dans un restaurant (très) typique de Vienne pour déguster les fameux schnitzels (une escalope de dinde panée, ndlr), sans être au courant des quantités proposées. On s’est alors retrouvé avec un plateau composé de 5 schnitzels, des frites, du riz, de la salade. Un plateau d’une immense taille, le tout pour 12€. Mémorable ! 

Mint : Un lieu ?

Il n’y a pas un seul endroit que nous n’avons pas aimé, mais nous avons eu un coup de coeur pour « Markhof ». Un espace de co-learning qui s’engage à promouvoir un mode de vie durable et à véhiculer une nouvelle image du vivre ensemble. On y trouve une école élémentaire, des bureaux à partager, une salle de sport, une cuisine, des logements pour pratiquer le co-living, du théâtre… Bref, tous les éléments dont une communauté à besoin : apprendre, travailler et célébrer. C’est un lieu immanquable et véritablement inspirant. On peut même y prendre un café.

Mint : Un souvenir ?

Plusieurs : la qualité de vie si paisible, la recette du briochestrüdel (le croissant viennois) et une petite bouteille de Kurbiskernöl (de l’huile de pépin de courge), délicieux. 

Leur site / Leur compte Instagram

2016-FRE-cat10 Freger presse 4

 

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *