Rosie, Paris

29 janvier 2020

Bonnes adresses

Texte : Anouchka Crocqfer
Photos : Brasserie Rosie

Allez venez Milord vous asseoir à la table de Rosie, une nouvelle brasserie ayant à coeur de remettre les classiques de la cuisine franchouillarde au goût du jour. Si les bouillons ont le vent en poupe ces dernières années, Juliette Cerdan et Kevin Caradeuc — deux anciens de chez Big Mama — n’ont pas hésité une seconde à mettre la main sur la Bastille pour y déposer leur table à la déco un brin kitchoune à l’étage. Et ce, de ses papier-peints fleuris aux napperons brodés de chez mamie, sans oublier sa porcelaine dépareillée, et ses toilettes avec pèse personne en prime. Derrière cette déco so sixties, on retrouve John Whelan (Bouillon Julien) qui s’est amusé à poser glaces et lustres au dessus de chaque tablées près du bar histoire de réveiller les boiseries et éléments en stuc accrochés ça et là. Mais qu’on se rassure, l’effort a autant été poussé côté cuisine où l’on retrouve Eloi Spinnler,  jeune chef passé chez Ducasse, envoyant des plats qui dépotent concoctés à partir de produits de saison issus de 130 petits producteurs de l’hexagone. À ne pas manquer, le saucisse purée maison ou les coquillettes au jambon de Paris comté et truffes, petite variante fancy de nos dimanches de flemme. En entrée, l’oeuf mayo côtoie à la carte une petite bombe iodée qui lui fait de la concurrence, l’oeuf à la coque caviar accompagné de ses mouillettes beurrées. On arrose joyeusement le tout de cocktails bien secoués faisant la part belle aux alcools bleu blanc rouge à l’image du signature, vodka Vertical infusée à l’hibiscus, sirop de thym, jus de citron et pétale de rose. On y court.

Brasserie Rosie — 53 Rue du Faubourg Saint-Antoine75011 Paris 

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *