Gueuleton post-Brexit

03 avril 2019

Eat

Photos : © Great British chefs

Au-delà de l’impact sur l’économie et les relations européennes, à quoi ressembleront les dîners en Grande-Bretagne après le Brexit ? C’est la question que s’est posé, avec humour, le site Great British Chefs à l’occasion du 1er avril. Oubliés les citrons italiens, envolés les apéros au chorizo, disparu le confit de canard, les assiettes 100% britanniques prendraient une toute autre tournure. Mais si le pays sombrait dans le chaos, il resterait encore 5 recettes simples et délicieuses pour régaler toute une famille. 

Une salade du jardin

Dans l’hypothèse où l’industrie agricole, faute de subvention européenne, s’effondrait, il serait de plus en plus difficile de trouver des fruits et des légumes frais. Les Britanniques s’arracheraient donc les baies, les animaux sauvages et les pommes. Une denrée resterait malgré tout disponible : l’herbe du jardin. Parsemez-en quelques brins sur une assiette et assaisonnez-les de vos larmes. Ajoutez quelques feuilles et servez ce mets locavore sans attendre.

Carpaccio de pommes de terre

Dans un monde sans gaz et sans électricité, les heureux propriétaires d’une pomme de terre pourront se réjouir : avec cet ingrédient luxueux, pas besoin de cuisson. On le coupe en fines tranches puis on dispose les lamelles les unes sur les autres. Effet garanti.

Brochettes de pigeon

Le pigeon d’élevage est considéré comme une spécialité raffinée depuis des siècles mais son cousin des villes mérite aussi que l’on s’y intéresse. Facile à attraper, il est une source de protéines ambulante. Plumez-en un, découpez-le en morceaux et faites le cuire sur une branche d’arbre ou en entier, en rôti, sur l’une des nombreuses barriques en feu de votre ville. La street food, la vraie.

Soupe à l’eau salée

Lorsqu’on vit près de la mer, on peut s’offrir des soupes étonnantes. L’océan regorge de bons petits plats en devenir mais avec la fin des accords sur la pêche, les pirates risquent de faire leur grand retour. Contentez-vous donc de quelques louches d’eau salée, aux douces effluves des fruits de mer que l’on pouvait acheter avant le Brexit. À boire avec modération pour éviter la déshydratation.

Cueillette de conserves

Les plus belles recettes naissent souvent d’une improvisation. Et quand on déménage de maison abandonnée en maison abandonnée, chaque placard a son lot de surprises. Voyez cette recette comme une toile blanche, un point de départ à adapter à ce qui vous tombera sous la main. Et comme on mange d’abord avec ses yeux, ne négligez pas le dressage.

Des idées innovantes à retrouver sur www.greatbritishchefs.com

 

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *