Une balade en raquettes

16 décembre 2014

City guide

MA Tondu_raquettes-1

Texte : Deborah Pham
Photos : Marie-Amélie Tondu

On retrouve notre guide Odile sur le grand parking à l’entrée de Megève, un petit groupe est déjà réuni et n’attendait plus que nous pour partir. Arrivés sur les hauteurs, Odile récupère bâtons et raquettes de ski avant de nous inviter à partir. On est un peu comme deux touristes mal équipés, moonboots très 90’s aux pieds et rayban clubmaster sur le nez. Odile nous aide à fixer nos raquettes tant bien que mal sur ces chaussures hyper molles. On démarre par une montée où la neige est encore immaculée. On ne remarque que quelques traces d’animaux çà et là. Notre guide les reconnait bien et là où notre coeur d’aventurier pense pister un renard, c’est en fait un chien : «les traces des chiens et des renards sont souvent similaires mais le renard avance tout droit alors que le chien fait ce qu’il veut !». La vue est splendide et les chalets sont tous recouverts d’une épaisse couche de neige. Nous prenons la route de la yourte qu’Odile et son mari ont achetée il y a quelques années. Au départ, c’était surtout pour leur propre plaisir et les soirées entre amis, puis finalement, cette cabane au beau milieu de la montagne était un bon point de chute après une longue marche en raquettes. Encore aujourd’hui, il arrive au couple d’inviter des copains qui partent à pieds, s’enfilent une raclette et redescendent vers le village, lampe frontale au front. «Parfois je conseille à mes amis d’éteindre leur lampe ; les yeux s’habituent assez bien à l’obscurité et de cette manière on a des chances de croiser des animaux qui sortent la nuit», on peine à imaginer la descente le ventre plein sans une énorme lampe torche mais c’est là notre première escapade et on manque peut-être d’entraînement. Odile a préparé un gâteau de Savoie et nous sert du thé. On s’imagine facilement passer la nuit dans cette yourte qui n’est entourée de rien d’autre que de majestueux sapins. Le ciel s’assombrit, Odile nous offre un verre d’eau de vie qu’on se jette derrière la cravate avant de redescendre vers Megève.

MA Tondu_raquettes-2

MA Tondu_raquettes-3

MA Tondu_raquettes-4

MA Tondu_raquettes-6
MA-Tondu_raquettes-7MA-Tondu_raquettes-5

Megève Raquettes avec Odile et Eric Bibollet-Ruche
contact@megeve-raquettes.com

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *